Club Stade des Costières

Stade des Costières

Stade des Costières



Le stade des Costières fut inauguré le 15 février 1989 par un match opposant l'équipe de France A à son homologue hollandaise. A noter la présence de Dennis Bergkamp dans les rangs des Pays-Bas.

 

 

Projet et inauguration

Le projet du Stade des Costières est lancé par la municipalité Bousquet en Janvier 1987. Parmi d'autres projets, c'est celui des architectes Marc Chausse et Vittorio Gregotti (à qui l'on doit également le stade de Gênes) qui est retenu. Le nom est choisi en référence à la plaine géographique sur lequel est bâti le complexe. Il fait aussi, et surtout, référence aux vignobles des Costières qui ceinturent la Rome française. Le premier match du Nîmes Olympique dans cette enceinte est joué le 4 Mars 1989 contre Montceau dans le cadre du championnat de 2e division. Le match n'attire que 3647 spectateurs.

Affluence, normes et records

Le record d'affluence est établi au cours de la saison 1991-92 avec 25051 spectateurs qui assistent au match de Division 1 entre le Nîmes Olympique et un Olympique de Marseille alors à son apogée. Un match de l'équipe de France se dispute aux Costières dans le cadre de la préparation à l'Euro 96 en Angleterre. Il oppose, sous un vent glacial, la France à la Grèce. 23420 spectateurs transis garnissent les tribunes.

Stade des Costières vu du pesage ouest

Parmi les autres records d'affluence que connut le stade, citons la demi-finale de la coupe de France 1996 entre Nîmes et Montpellier et qui a vu 21366 personnes prendre place dans les travées des Costières. Le stade a également connu de grosses affluences en D2, ainsi 18000 personnes étaient régulièrement présentes pour les matchs contre l'OM ou Montpellier. Le stade a été rempli de la même manière pour les différentes épopées de Nîmes en coupe de France ou d'Europe.

Petite anecdote : en juillet 1992, après la catastrophe de Furiani, une commission conduite par un inspecteur de la Jeunesse et des Sports et composée de représentants des pompiers et de la DDASS a visité le stade des Costières et a rendu le verdict suivant : le stade peut contenir au maximum 29163 places plus 56 réservées à la presse et 278 dans les loges, soit un total de 29497 spectateurs. Cependant, ce chiffre ne fut jamais atteint malgré une pointe à au moins 26000 spectateurs (22102 payants + les abonnés des deux clubs) le 7 mai 1989 lors du match de rugby Toulon-Béziers.

Les normes actuelles de sécurité ont ramené la capacité des Costières à seulement 18364 places, mais toutes assises. Ce qui est contestable, car de toute façon lorsque le stade est plein, les spectateurs derrière les buts se mettent spontanément debout… Les bancs des deux tribunes populaires situées derrière chaque but peuvent s'abaisser en cas de grosse affluence afin de passer de la configuration assise à la configuration debout.

Les différentes tribunes

Plan du stade des costières

Tribune nord : 5063 places

  • A : 900 places
  • B : 720 places
  • C : 522 places + 10 radio + 88 officiels
  • D : 280 places + 189 partenaires + 156 officiels
  • E : 435 places + 60 Presse + 88 officiels
  • F : 715 places
  • G : 900 places

Tribune sud : 6189 places

  • L : 1008 places
  • M : 807 places
  • N : 807 places
  • O : 945 places
  • P : 807 places
  • Q : 807 places
  • R : 1008 places

Pesage ouest : 3696places

  • S : 910
  • T : 938
  • U : 938
  • V : 910

Pesage est : 3416 places

  • H : 896
  • I : 812
  • J : 812
  • K : 896

 

Autres équipements

Sur l’aile du complexe existe un stade annexe, éclairé, de catégorie B. A l’intérieur du stade se trouvent des équipements couverts dont une salle de gymnastique moderne et des équipements polyvalents permettant la pratique du basket-ball, de l'escrime, des arts martiaux…

Stade des Costières

Communauté

Nîmes Ol. / Ligue 2