Saison 2015/16 Nîmes Olympique 24H/24 2ème victoire nîmoise contre Créteil !

2ème victoire nîmoise contre Créteil !

Les Crocos se sont brillamment imposés vendredi dernier à 11 contre 10 face à de timides Cristoliens, avec deux buts des avant-centres Steve Mounié et Anthony Koura, sur deux actions initiées par les deux latéraux Jérémy Cordoval et Théo Valls.

C'est donc la 2ème victoire de la saison, un succès qui fait un bien fou au moral et qui va permettre aux Nîmois de recevoir Sochaux vendredi prochain avec beaucoup d'ambition dans un match qui s'annonce déjà chaud bouillant.

1 mois s'est donc passé entre la première victoire face à Metz et celle de vendredi contre Créteil, quelles leçons en tirer sur le plan tactique et concernant les joueurs présents ? Tentative de décryptage :

Un gros mental et une équipe à réaction

Première similitude entre les deux matchs : Les Nîmois ont été menés deux fois au score et sont d'abord revenus pour ensuite l'emporter. Les buts nîmois ont d'ailleurs quasiment été inscrits aux mêmes moments : Aux 78ème et 82ème minute contre Metz et aux 79ème et 87ème minute contre Créteil. Cette équipe a donc du caractère et du courage, semble ne pas s'affoler et continue de jouer avec le même style de jeu. Les efforts payent et nul doute que cet état d'esprit servira encore d'ici la fin de la saison.

Une tactique en 4-4-2 qui fonctionne

José Pasqualetti a longtemps cherché un schéma tactique, ce "4-4-2 à plat" semble lui donner satisfaction et est efficace sur le plan statistique dans tous les cas, puisque ce dispositif fut utilisé lors des deux seules victoires nîmoises. Fini donc le milieu à trois éléments (espérons-le en tout cas), mais place à deux véritables attaquants qui semblent complémentaires, et deux milieux offensifs qui prennent les côtés en assumant également les tâches défensives, ce qui permet aux deux latéraux de pouvoir monter et distiller des centres dangereux comme ce fut le cas vendredi.

Une défense type qui semble avoir été trouvée

Mathieu Michel, Jérémy Cordoval et Fabien Barrillon forment la colonne vertébrale de la partie défensive de l'équipe et sont indélogeables. Jérôme Guihoata, par sa force et son assurance paraît être le bon complément de Barrillon. A gauche, Valls était titulaire lors de la victoire contre Metz et son entrée a contribué à dynamiter la défense de Créteil, le 2ème but nîmois provient d'ailleurs d'un centre du jeune défenseur gauche. Fethi Harek semble donc de plus en plus en danger.

Hermach apporte beaucoup de stabilité au milieu

Depuis qu'il est titulaire, Nîmes n'a perdu qu'une seule fois pour deux victoires et deux matchs nuls. Sa présence, son calme et sa vision du jeu rassurent, si bien que le coach n'a plus besoin d'utiliser 3 milieux défensifs mais joue seulement avec deux vrais milieux défensifs. L'association Hermach-Azouni parait très prometteuse, même si Lacourt, Fabre et Briançon pourraient revenir dans la course et briguer une place en cas de méforme, blessure ou suspension du Franco-Marocain ou du Franco-Tunisien.

Savanier indiscutable dans le couloir droit et une place pour trois à gauche

La rentrée de Téji Savanier à Metz a indéniablement contribué à changer la physionomie du match, et il fut une nouvelle fois très présent contre Créteil, tant offensivement que défensivement, et une complémentarité intéressante semble s'instaurer avec Jérémy Cordoval. Sur le côté gauche, Fabien Tchenkoua titulaire contre Metz (où il jouait à droite) et Créteil n'a pas réussi à prouver qu'il était indispensable, et les 4 buts nîmois sont arrivés une fois qu'il était sorti... Ousmane Cissokho a été très intéressant contre Metz avec un but à la clé et blessé contre Créteil, et Nasser Chamed blessé contre Metz a fait une rentrée pleine d'audace et d'énergie contre Créteil. Ce dernier semble toutefois davantage polyvalent et prêt à défendre que Cissokho, et pourrait donc prendre l'avantage pour les débuts de match...

Deux attaquants complémentaires : Anthony Koura et Steve Mounié

Quatre fois associés sur le front de l'attaque, pour deux victoires, un nul et une seule défaite, on peut dire que c'est une histoire qui roule entre Koura et Mounié, ce dernier marquant donc deux fois sur les deux victoires nîmoises. Anthony Koura parait revivre depuis le match amical contre Marseille, et Steve Mounié apporte le gabarit, la puissance et le jeu de tête qu'il manquait à l'effectif nîmois. Derrière, Toifilou Maoulida doit accepter un rôle de remplaçant de luxe qui lui va bien, et se préparer à terminer le travail de sape fait par ses deux compères durant le match, comme ce fut le cas contre Créteil.

 

L'équipe-type pourrait donc être celle-ci :

----------------------Michel-----------------

Cordoval---Guihoata---Barrillon---Harek (ou Valls)

--------------Azouni------Hermach--------

Savanier--------------------------Chamed

--------------Koura-------Mounié----------

 

Rp : Gallon, Valls (ou Harek ou Marin), Briançon (ou Fabre ou Lacourt ou Sergio), Cissokho (ou Tchenkoua), Maoulida